JARDIN

Aperçu des principales étapes des travaux d’élagage d’arbre

By  | 

L’élagage est un travail paysager qui se matérialise par la coupe sélective des branches d’un arbre. Il est pratiqué pour préserver sa belle structure, mais surtout pour des raisons de sécurité. En effet, lorsque le végétal devient trop grand ou trop imposant, il peut mettre en péril la sécurité des personnes et des biens. C’est notamment le cas lorsque ses branches menacent de tomber. Pour éviter les désagréments, il importe donc de s’en débarrasser. Les travaux d’élagage d’arbre se déroulent en quelques étapes. Découvrez-les dans les lignes suivantes.

Étape 1 : Identification des branches à élaguer

L’arbre à élaguer est tout d’abord soumis à un diagnostic. Ce dernier ne permet pas uniquement de déterminer son état de santé en général. Il permet aussi de détecter les branches qu’il faudra couper. En principe, l’arbre sera débarrassé de ces branches disgracieuses et inutiles. C’est le cas de celles qui sont pourries, cassées ou malades. Celles qui poussent vers le centre de l’arbre ainsi que les gourmands seront également éliminées.

Malgré tout, il est à noter que l’élagage n’a pas pour vocation de modifier la structure initiale de l’arbre. À cet effet, la coupe des branches doit rester raisonnée. Elle ne doit pas excéder le tiers du volume de l’arbre. D’ailleurs, pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux faire appel à un élagueur professionnel pour cette tâche.

Étape 2 : la taille des branches

Après les avoir identifiées, on passe à l’élagage des branches superflues. Pour ne pas arracher la fibre du bois, l’usage de tronçonneuse ou de sécateur bien aiguisé est impératif. En utilisant un matériel de coupe parfaitement affûté, on parvient à réaliser des coupes franches et nettes. Cela a en effet un impact considérable sur le processus cicatriciel.

En outre, l’élagage doit permettre de réduire la couronne de l’arbre pour réduire sa prise au vent. La suppression des branches en surnombre va d’ailleurs permettre de bien l’aérer. Ainsi, ce qui va permettre à la lumière du soleil de pénétrer au centre de l’arbre.

Attention ! Il est déconseillé de couper les branches charpentières de l’arbre. Il faudra également épargner les grosses branches. En les coupant, vous risquez en effet de sectionner les veines principales du végétal. Non seulement cela va l’affaiblir, il peut même en dépérir. Par conséquent, si vous n’êtes pas initié aux travaux d’élagage, il est plus judicieux de les confier à un élagueur professionnel.

Étape 3 : l’évacuation des déchets

Maintenant que vos arbres ont retrouvé une belle structure, il faut procéder au nettoyage du terrain sur lequel ils sont plantés. En principe, c’est l’élagueur professionnel qui s’est occupé des travaux qui est en charge de la gestion des déchets verts. D’ailleurs, leur brûlage est proscrit par les règlementations en vigueur en raison des impacts environnementaux qu’une telle pratique peut avoir. Quant aux déchèteries, elles n’acceptent qu’une infime quantité de ce type de déchets.

Pour assurer leur gestion, l’élagueur procède généralement au broyage des branches issues de l’élagage. En fonction de la nature de l’arbre, les débris qui en résultent serviront de paillage pour les massifs de fleurs. Dans certains cas, ils sont également transformés en engrais qui permettront à enrichir le sol de vos différentes plantations.

Source image : pixabay

You must be logged in to post a comment Login